Smartmatic dépose plainte en diffamation contre Michael J. Lindell et My Pillow, Inc.

Boca Raton, Floride – 18 janvier 2022 – Aujourd’hui Smartmatic a déposé une plainte pour diffamation et pratiques déloyales à l’encontre de Michael J. Lindell et sa société, My Pillow Inc. (« MyPillow »). La plainte a été déposée auprès du tribunal de district du Minnesota pour mensonges persistants, délibérés et portant préjudice contre Smartmatic et l’élection présidentielle de 2020.

Après l’élection présidentielle américaine de 2020, Lindell s’est lancé dans une campagne de diffamation contre Smartmatic, attirant ainsi l’attention sur lui et sa société, ce qui aura permis de faire connaître MyPillow et augmenter ses ventes. Lindell a faussement affirmé que Smartmatic avait manipulé des votes dans certains états et juridictions, alors même que ces derniers n’utilisaient pas la technologie Smartmatic. L’implication de Smartmatic dans ces élections s’est limitée à fournir technologie et services au seul comté de Los Angeles.

« Mr Lindell a tenu des propos diffamants contre Smartmatic de manière volontaire, sans-relâche et avec le plus de portée possible » a déclaré l'avocat de Smartmatic, J. Erik Connolly, vice-président du Litigation Practice Group, at Benesch, Friedlander, Coplan & Aronoff, LLP.

Le procès en diffamation mené à l’encontre de Michael J. Lindell et MyPillow visent à blanchir la réputation de Smartmatic : il est demandé que Lindell se rétracte complètement et retire ses déclarations et insinuations mensongères. Smartmatic demande également des dommages et intérêts financiers et la couverture de ses frais d’avocat.

« Mr Lindell a utilisé divers média et forums pour diffuser de fausses informations et promouvoir ses théories, réfutées, affirmant que les machines de vote Smartmatic avaient été utilisées pour commettre une fraude électorale », a déclaré Connolly. « Smartmatic ne peut pas laisser Mr Lindell poursuivre sa campagne de désinformation. Il faut que cela cesse. »