Antonio Mugica s’exprime à eMerge Americas : « Le temps est venu de moderniser la gestion électorale »

Etats-Unis, Floride – 25 avril 2018 – « La démocratie se situe à un tournant de son histoire. En dépit des immenses progrès réalisés sur ces 100 dernières années en termes de santé, de richesse, d’égalité sociale et de paix, il reste encore beaucoup à faire en matière de démocratie. Et les populations expriment leur mécontentement. La technologie peut devenir un véritable catalyseur de transformation. Il est temps de moderniser la gestion électorale. »

Ces propos forts d’Antonio Mugica, PDG de Smartmatic, résument le message qu’il a fait passer à la conférence eMerge Americas. Cette conférence annuelle de deux jours, tenue à Miami Beach, réunit des technophiles, des startups, des entreprises mondiales, des dirigeants de gouvernements d’Amérique du Nord, d’Amérique Latine et d’Europe.

Au cours de sa présentation, Mugica a mis l’accent sur l’utilisation de la technologie non seulement comme moyen d’améliorer les élections, mais aussi comme outil favorisant un dialogue plus fluide entre les citoyens et les administrations gouvernementales. « Outre l’amélioration de processus clé comme l’enregistrement des électeurs ou le dépouillement de votes, nous devons transcender le cycle électoral traditionnel et y introduire la technologie afin de combattre le désengagement démocratique et la méfiance exprimée envers les institutions démocratiques. Des outils existent et nous devons les utiliser pour rétablir un dialogue plus fort rapprochant les citoyens de leurs élus. »

Antonio Mugica fonde Smartmatic en 2000. Depuis l’entreprise a traité plus de 3,7 milliards de votes à travers les cinq continents. Il relève un intérêt grandissant pour les technologies électorales : « Les commissions électorales à travers le monde s’appuient de plus en plus sur la technologie pour améliorer la transparence, l’efficacité et ainsi renforcer la légitimité de leurs élections. En Amérique Latine seule, la biométrie aura été utilisée pour authentifier quelques 100 millions d’électeurs en 2018. Et sur neuf pays d’Amérique Latine sept utiliseront la technologie pour le dépouillement des élections conduites cette année. »

La cinquième édition d’eMerge Americas s’est tenue les 23 et 24 avril 2018 et a attiré des centaines d’entreprises exposantes de toutes les tailles, depuis les startups aux sociétés les plus importantes de la région, pour le plus grand bénéfice des milliers de visiteurs enregistrés.