Search

Smartmatic

Elections régionales au Venezuela, 2004

Smartmatic Venezuela 2004

Evènement électoral le plus complexe de l’histoire de la démocratie vénézuélienne, les élections régionales tenues le 31 octobre 2004 sont un important défi pour le pays et pour Smartmatic, partenaire et fournisseur de technologies électorales.

En une seule journée les électeurs ont élu 609 représentants parmi 7 753 candidats : 337 maires, 23 gouverneurs, 229 représentants au conseil législatif, 13 membres du conseil municipal métropolitain et 7 membres du conseil de district.

Les enjeux étaient importants et le climat entourant ces élections était tendu. Aussi, dans la période précédent et suivant l’évènement la plateforme technique a été soumis à des audits rigoureux et à de nombreux processus d’évaluation.

En tout 23 595 machines de vote électronique SAES-3000 auront été déployées auprès de 5 340 centres de vote à travers le pays et 54 000 scrutins auront été remplis.

Outre les machines de vote, nous avons fourni l’ensemble de l’équipement technique et des ressources humaines nécessaires pour garantir le succès du dépouillement, de la répartition, de la transmission et du décompte des voix.

La technologie Smartmatic simplifie le vote et le comptage des voix.

Ces élections auront été l’occasion de mettre à l’épreuve deux des points forts de la technologie Smartmatic. Tout d’abord, malgré la complexité de l’élection la répartition et le comptage des voix s’est fait de manière rapide, sûre et fiable.

Ensuite, le système s’est montré capable de gérer des changements de dernière minute d’alliance entre partis.

Il est important de noter que certains sièges à pourvoir l’ont été par un système de représentation proportionnelle personnalisée, système dans lequel les vainqueurs sont déterminés d’après une méthode complexe de quotients.

Cela était le cas pour la détermination des représentants au conseil législatif et du conseil municipal métropolitain. L’arbitrage devient alors nettement plus compliqué. Il ne fait aucun doute que l’automatisation du processus, et la simplification du vote en découlant, présente un avantage conséquent, tant pour les autorités électorales que pour les citoyens électeurs.