Search

Smartmatic

Elections parlementaires au Venezuela, 2010 : Audits

Etape essentielle pour assurer la transparence d’une élection et renforcer la confiance en son issue, de multiples audits sont menés sur nos systèmes. Nous sommes convaincus de la nécessité de pouvoir pratiquer des audits à chaque étape du processus électoral.

Ils doivent être ouverts aux partis politiques impliqués, aux commissions électorales et aux divers observateurs. Nos machines, nos logiciels, notre système de transmission et celui de décompte ont été vérifiés lors des tests suivants.

Tests techniques (1er  août).

Dans 366 points de vote à travers le pays, les délégués officiels du CNE, de Smartmatic, de CANTV, du CEOFAB (commandement stratégique militaire), ainsi que ceux des centres d’information, ont vérifié et validé ensemble le fonctionnement optimal des réseaux utilisés pour la transmission de données (téléphonie fixe, mobile et satellite) et l’infrastructure technique.

Audit des logiciels de vote (9-11 août).

En lien avec le CNE, des techniciens représentants des différents partis politiques ont testé la programmation des machines. Les représentants Smartmatic ont effectué une démonstration du fonctionnement des logiciels propres à diverses étapes du processus de vote (ouverture et clôture des votes, transmission, etc).

Audit de l’infrastructure technique (6 septembre)

Les différents composants du système d’exploitation et les dispositifs de sécurité ont été passé en revue par des techniciens de diverses organisations civiles et du CNE. Le test a satisfait aux exigences de tous et l’infrastructure fournie a été validée.

Audit pré-déploiement (19 septembre)

En présence de techniciens d’organisations civiles et politiques, 189 machines de vote ont été vérifiées. Pour la première fois, le CNE a invité des ambassadeurs et des représentants diplomatiques de 20 pays à assister à cet audit simulant la plupart des processus exécutés le jour de l’élection.

Audit de clôture (26 septembre)

A la fermeture des bureaux de vote, environ 54% des urnes ont été ouvertes en vue d’un test de comparaison entre les voix dépouillées électroniquement et un dépouillement manuel basé sur les quittances de vote contenues dans les urnes. Cet audit a été mené en présence de témoins.