Search

Smartmatic

Elections municipales au Venezuela, 2013 : Audits

1. Test technique, 15 septembre.

Test mené sur la plateforme de transmission afin de confirmer son fonctionnement optimal et sa tolérance aux erreurs.

2. Audit du système biométrique, 14 – 18 octobre.

Cet audit a eu pour but de vérifier l’absence de lien entre l’enregistrement d’empreintes digitales et la séquence d’enregistrement des votes, assurant ainsi le secret de vote et le principe « un électeur, une voix ».

3. Audit de la Certification logicielle des machines de vote, 14 – 18 octobre.

Audit permettant de vérifier le  fonctionnement correct des logiciels des machines de vote assurant le comptage, le pointage et la transmission des voix.

4. Simulation de vote au niveau national, 20 octobre.

Lors de cette simulation, les éléments techniques et logistiques sont testés en situation réelle.

5. Audit de la certification logicielle des décomptes, 26 octobre – 1er décembre.

Lors de cet audit, le système de comptage et de totalisation ainsi que les composants, le code source logiciel et la signature digitale, ont été vérifiés. Cette étape est importante car ce système reçoit les données, totalise les voix et publie les résultats finaux.

6. Audit concernant l’assemblage des machines de vote, 29 octobre – 30 novembre.

Cet audit permet de vérifier que les machines de vote sont bien pourvues du logiciel et des codes ayant fait l’objet d’une certification lors d’un audit précédent. Leur fonctionnement correct est aussi vérifié. Les machines auditées sont sélectionnées au hasard d’après un échantillon prédéfini et déterminé par les partis politiques impliqués.

7. Audit de l’infrastructure de vote, 27 – 29 novembre.

Cet audit est centré sur la plateforme technique ainsi que la structure physique des machines de vote. Une machine de vote est démontée en présence de représentants des partis politiques afin qu’ils puissent voir les composants et identifier leur utilisation. Il est ainsi constaté l’absence de tout composant secondaire pouvant générer des tâches sans lien avec le processus de vote.

8. Audit de pré-déploiement, 1er décembre.

Cet audit duplique le processus électoral tel qu’il est mené en condition réelle, depuis le vote, jusqu’au dépouillement et la vérification des résultats par ouverture des urnes. Des représentants des Partis politiques étaient sur place faisant office de témoin attestant du bon déroulement de l’audit.

9. Audit pré-électoral des réseaux de télécommunications, 6 décembre.

Lors de cet audit les réseaux de télécommunication, privés et indépendants d’internet, utilisés pour la transmission des résultats, ont été vérifiés.

10. Audit d’identification du citoyen (phase I), 8 décembre.

Cet audit est conduit après la fermeture des bureaux de vote, d’après un échantillon de données, pris au hasard, sur plus de la moitié des machines de vote. Il a pour but de vérifier l’adéquation entre le nombre de bulletins de vote et le nombre d’électeurs enregistrés par bureau de vote. Cet audit est mené sur un échantillon, pris au hasard, sur environ 50% des machines de vote.

11. Audit post-électoral des réseaux de télécommunications, 9 décembre.

Afin de garantir qu’aucun changement n’a pu avoir lieu après l’audit pré-électoral des réseaux de télécommunications, un deuxième audit identique est mené post-élection.

12. Audit de la transmission des résultats électoraux, 7 – 9 décembre.

Les techniciens des différentes organisations politiques ont vérifié l’infrastructure (serveurs et composants de communication) déployés dans les centres de données et dédiés au dépouillement des voix.

13. Audit d’identification du citoyen (phase II), 13 décembre.

Les techniciens du Conseil National Electoral, ainsi que ceux représentant les diverses organisations politiques, vérifient l’adéquation entre le nombre de bulletins de vote, le nombre d’électeurs enregistrés par bureau de vote et les résultats obtenus par le Centre de dépouillement national. Cet audit est mené sur un échantillon de données, pris au hasard, dans environ 1% des bureaux de vote.