Search

Smartmatic

Elections générales aux Philippines, 2010 : Cadre

  • Déploiement de 82 200 scanners SAES-1800 munis d’une alimentation de secours par batterie assurant un fonctionnement continu pendant 16 heures dans l’éventualité d’une panne de courant électrique.
  • Utilisation de 1 722 serveurs pour l’analyse et la répartition des votes, tous munis d’imprimantes et d’une source indépendante d’alimentation électrique.
  • Dans chaque secteur électoral, le rapport électoral a été imprimé en 30 exemplaires. 338 750 rouleaux papier ont été nécessaires.
  • Utilisation de 180 640 cartes mémoires flash assurant un stockage sûr des données électorales.
  • 23 000 m2 de locaux ont été mis à disposition pour entreposer et préparer les machines de vote.
  • Plus de 36 000 établissements scolaires ont été transformés en bureaux de vote. Chaque local a été évalué d’après des critères techniques et logistiques comme, par exemple, la qualité du réseau informatique et électrique disponible.
  • Recrutement et formation de plus de 48 000 techniciens Smartmatic afin d’assurer un support terrain le jour de l’élection.
  • Gestion d’un Centre de Support National, avec son centre d’appel de 690 agents, en charge du monitoring de tous les processus et du support à distance.
  • Une équipe de 904 personnes pour la configuration et les tests, répartis en deux quarts de travail.
  • Une équipe de gestion de projet composée de 28 experts multinationaux, travaillant en partenariat avec 327 employés philippins hautement qualifiés.
  • Livraison de 4 imprimantes numériques à haute vitesse à la COMELEC et au NPO afin d’imprimer les scrutins de vote.
  • Conception et impression de 50 millions de scrutins, permettant en tout 17 mille configurations différentes.
  • Utilisation de 9 380 litres d’encre lors du processus de vote.
  • Plus de 10 million de scrutins étaient sécurisés par des marquages ultraviolets, invisibles, et des codes barres uniques.
  • 65% des centres de vote disposaient d’une couverture forte et fiable du réseau mobile public.
  • Déploiement de  5 500 antennes satellite relais (BGAN) et de 680 VSAT, à travers le pays, afin d’assurer la transmission des résultats aux centres d’analyse et de répartition des votes.
  • Utilisation de 48 000 modems et de 46 000 cartes SIM pour la transmission en direct des résultats par site.
  • Mise en place de 2 centres de données assurant une redondance de capacité de stockage.
  • Consolidation des résultats en moins de 48 heures après la clôture des votes.
  • Préparation de 5 853 scanners supplémentaires afin de parer à toute panne ou urgence.