Search

Smartmatic

Smartmatic a présenté les avantages de l’automatisation au CLEI 2013

Caracas, 11 octobre 2013.- « Pourquoi automatiser les élections ? » était le titre de la présentation proposée par Rui Santos, responsable produit chez Smartmatic, lors du XXXIXe Salon de l’informatique d’Amérique latine (CLEI 2013). Cet événement annuel rassemble professionnels, chercheurs, enseignants et étudiants des universités et centres de recherche d’Amérique latine pour discuter d’un grand nombre de sujets liés aux technologies de l’information.

Cette fois-ci, c’était au tour du Venezuela d’organiser le CLEI. Le salon s’est déroulé dans un célèbre beach club de la côte vénézuélienne (État de Vargas), du 7 au 11 octobre. Ce fut une belle occasion d’encourager la participation et l’influence des chercheurs et des étudiants vénézuéliens. L’Université Simón Bolívar (USB), l’Université Central de Venezuela (UCV), l’Université Católica Andrés Bello (UCAB) et l’Université Bolivariana de Venezuela (UBV) ont présenté les avancées de la nation dans le domaine des technologies de l’information.

Le CLEI 2013 s’est avéré être une excellente opportunité pour présenter les avancées du Venezuela en matière d’automatisation des élections. Actuellement, le Venezuela est, avec le Brésil, l’un des deux seuls pays du continent pouvant annoncer des résultats officiels sous un maximum de 48 heures après la fermeture des bureaux de vote. Ceci est dû au fait qu’il s’agit des deux seuls pays dont les élections sont automatisées à 100 %.

Lors de son intervention, Rui Santos a fait remarquer que chaque élection devait offrir transparence, sécurité, exactitude et possibilité de vérification. Il a argumenté que le vote électronique était la seule façon de minimiser l’erreur humaine (qu’elle soit volontaire ou involontaire) et de garantir l’exactitude. « Le registre de scrutin dans une machine (de vote) est déterminant », a-t-il ajouté.

Le salon comprenait plusieurs colloques sur un éventail de sujets, parmi lesquels : génie logiciel ; informatique et société ; recherche sur les opérations et intelligence artificielle ; infrastructure, hardware et software ; systèmes innovants de traitement des données ; théorie computationnelle ; informatique graphique, réalité virtuelle et traitement de l’image.

Les intervenants invités étaient : David Padua, professeur d’informatique à l’Université de l’Illinois (USA), qui a parlé de l’automatisation des programmes informatiques ; Esteban Clua, professeur associé d’informatique à l’Université Federal Fluminenese [sic : Fluminense] (Brésil), qui a parlé des avancées et des défis de l’informatique et des jeux vidéo ; et Francisco Tirado, de la Faculté de sciences physiques de l’Université Complutense de Madrid (Espagne), qui a proposé une présentation sur le thème « Ordinateurs du XXIe siècle : un développement imprévisible ».