Search

Smartmatic

Smartmatic a participé au 22e salon annuel de l’ACEEEO

Varsovie, 23 septembre 2013.- Smartmatic a présenté l’impact social de l’adoption du vote électronique au Venezuela lors du 22e salon annuel de l’Association des instances électorales officielles de l’Europe (Association of European Election Officials, ACEEEO).

Tenu à Varsovie (Pologne) entre le 12 et le 14 septembre 2013, l’événement était organisé par la Commission électorale nationale et l’Office électoral national de Pologne. L’importance des technologies de l’information et des communications dans les processus électoraux, ainsi que le rôle que jouent les réseaux sociaux dans leur exécution, ont été les principaux sujets de discussion.

Andrea De Vizio, responsable produit pour la division Smartmatic Elections en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, a proposé une présentation dans laquelle il a mis en relief l’utilisation du système d’opérations électorales (Electoral Operations System, EOS). Cette application est notre solution pour la logistique et les processus opérationnels électoraux en temps réel, depuis le planning des ressources, l’expédition du matériel électoral et les rapports d’incident, jusqu’au support technique et procédural. L’EOS a été un élément fondamental dans la réussite de nos déploiements lors de chaque élection vénézuélienne depuis 2008.
De plus, M. De Vizio a fait remarquer à quel point les réseaux sociaux étaient utilisés au Venezuela (en particulier par Smartmatic) pour diffuser l’information, renforçant ainsi les avantages du vote automatisé.

L’assemblée principale a commencé avec une dissertation du président de la Commission électorale nationale polonaise, Stefan Jan Jaworski, qui a parlé du développement du vote électronique depuis 2000 et de l’influence que les nouvelles technologies avaient eue dans le domaine.

Diverses expériences ont été présentées au public, telles que celle du Mexique : l’impact que les nouvelles technologies ont eu dans le pays, ainsi que les défis qui en ont découlé. Le président de l’Institut électoral fédéral, Leonardo Valdés, a parlé des pratiques de l’institut et de la façon dont les tâches ont été abordées.

Les tables rondes ont permis des échanges sur le développement des technologies de l’information en lien avec les élections, et sur les médias sociaux en tant que facteur de soutien pour les activités d’information des commissions électorales ; parmi les autres sujets évoqués, la réponse appropriée à l’usage de ces nouveaux outils de communication dans les campagnes électorales.

La rapide ascension des médias sociaux, des messages instantanés (Skype, MSN Messenger) et des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Bebo, etc.) sont de nouveaux défis auxquels les acteurs électoraux doivent faire face. Comme évoqué en Pologne, la réponse appropriée des entreprises du secteur a été de mettre en pratique la diffusion d’un message positif à travers ces moyens de communication. L’EOS s’est avéré déterminant pour le partage des informations pertinentes avec les médias locaux durant les dernières élections qui ont eu lieu aux Philippines.