Search

Smartmatic

Les autorités électorales discutent du futur de l'automatisation pour les élections

Tbilissi, Géorgie, 12 Mars 2014. – « La technologie révolutionne la manière dont les élections sont administrées », a indiqué Matt Gokhool, directeur général du centre international d'études parlementaires (International Centre for Parliamentary Studies, ICPS) et président du centre international de psychologie électorale (International Centre for Electoral Psychology, ICEP) à l'occasion de la 4e réunion annuelle des corps de gestion d'élections (Annual Meeting of Election Management Bodies).

L'événement, hébergé par la Commission d'élection centrale de Géorgie et organisé par l'ICPS, a réuni des autorités électorales, des experts, des organisations non gouvernementales (NGO) et des fournisseurs de technologie et de services entre le 24 et le 26 février.

Dans le cadre du thème « Implication des parties prenantes et communication efficace » (Stakeholders Engagement and Effective Communication), les participants ont partagé leurs expériences et discuté de stratégies pour présenter les meilleures pratiques dans l'administration d'élections.

Commentant l'importance de cet événement, Matt Gokhool a indiqué : « Au cours de la dernière décennie, les technologies d'information et de communication ont révolutionné la manière dont les élections sont administrées. De l'implication des votants en passant par une communication efficace, au vote et à la transmission des résultats, la technologie ouvre les portes à l'efficacité électorale. Rassembler tant de parties prenantes de premier plan représente une opportunité unique pour toutes les personnes impliquées dans ce secteur.»

Smartmatic, le leader mondial de technologie et de services de vote, a également partagé son expertise avec les invités.

Matthijs Schippers, vice-président des ventes pour l'Europe de l'Ouest et du Nord chez Smartmatic a présenté : « Une vue d'ensemble du vote électronique en Europe » (A Bird’s Eye View on E-voting in Europe), une explication détaillée de la position de l'Europe en termes d'adoption de vote électronique et son orientation.

« L'expérience nous a tous démontré que l'implémentation réussie du vote électronique requiert plus que simplement trouver la bonne technologie. Les fonctionnalités de gestion de projet, d'implication appropriée des parties prenantes et des campagnes de communication publiques claires sont également clés pour améliorer la gestion d'élection par le biais de la technologie » a affirmé Schippers.

Dans un autre discours intitulé « Améliorer la transparence et l'égalité du processus électoral », Edgar Fino, Directeur d'assistance aux sociétés dans le monde, a fait part des réussites de Smartmatich en Bolivie, en Zambie et au Venezuela.