Search

Smartmatic

Erreur Zéro dans l'évaluation des machines de vote SAES

Caracas, 26 novembre 2007.- Une fois de plus, c’est par un franc succès “erreur zéro” qu’a été ponctué le résultat de l’évaluation avant-envoi qu’a réalisé le Consejo Nacional Électoral (pouvoir électoral au Vénézuéla), avec un total de 171 machines de vote de Smartmatic, en vue du processus référendaire du 2 décembre prochain dans ce pays sudaméricain.

L’échantillon aléatoire, qui représente 0,5% des machines de vote qui seront employées au cours du Référendum de la Réforme Constitutionnelle, a été soumis à une évaluation complexe dans lequel ont participé des témoins et des techniciens des deux blocs qui s’affrontent dans cette joute électorale.

 Les épreuves ont consisté au démontage et remontage des machines, la révision du logiciel et la simulation du processus électoral pour vérifier que tout était conforme à la charte des protocoles établis par le CNE.

La présidente du suprême organisme électoral, Mme. Tibisay Lucena, a indiqué qu’à pétition des deux blocs, se sont effectuées égalment des épreuves supplémentaires de transmission de données et la vérification du nombre d’électeurs. Lucena a précisé qu’avec cette évaluation, a été confirmé une fois de plus qu’il n’y aurait aucune différence entre l’intention de vote de l’électeur, avec ce qui est enregistré dans les actes de scrutin des machines de vote et les résultats transmis et totalisés.

 Pour sa part, la rectrice principale du pouvoir électoral vénézuélien, Mme. Sandra Oblitas, a fait remarquer que “la série d’évaluations programmées prévues avant l’événement du 2 Décembre démontrent que notre système électoral est infaillible”. Elle a ajouté que des “techniciens des deux blocs ont participé à toutes les évaluations qui se sont effectuées et ont pu certifier la fonctionnalité et sécurité du système”.

Aprés le processus référendaire, sera effectuée l’évaluation de fermeture (à chaud) sur 54,37% des machines, sélectionnées de manière aléatoire le jour même de l’élection. Finalement, une fois l’événement conclu et les machines reexpédiées au dépôt, l’évaluation postérieure a porté sur un  échantillon de 1% du total des unités employées.