Search

Smartmatic

Biométrie: identification et sécurité dans les entreprises

Ciudad de México, 6 août 2011.- Ce qui par le passé ne se voyait que dans les films de science-fiction, est devenu de nos jours une réalité au sein des institutions gouvernementales et des entreprises du monde entier, le scannage de l'iris, la reconnaissance du visage ou des veines d'un doigt, sont quelques-uns des modèles qui utilisent la biométrie.

La biométrie se base sur l'étude des caractéristiques biologiques immutables dans le but de réussir la reconnaissance unique d'une personne sur la base d'un ou plusieurs traits de conduite ou physiques, tels que les empreintes digitales, la rétine, l'iris, le pavillon de l'oreille, la voix, le visage, les veines de la main ou même la géométrie de toute la paume de la main.

Ses résultats sont si dignes de foi et de telle facilité d'usage que cette technologie a gagné la confiance des usagers, spécialement dans les institutions gouvernementales, pionnières dans l'utilisation de tels systèmes. "Depuis leur émergence, les solutions biométriques se sont converties en applications indispensables tant dans le secteur gouvernemental que dans le privé, vu qu'elles offrent une gamme importante de bénéfices dans le but de fortifier la sécurité et l'exactitude des registres", a précisé Dimas Ulacio, vice-président de solutions de gestion d'identité chez Smartmatic.

Afin de conformer la base de données à ce modèle d'identification, un utilisateur s'enregistre avec ses caractéristiques physiques qui équivaudront à un algorithme numérique de manière que dans une autre occasion, il soit reconnu grâce à celui-ci.
Bien que cette technique possède un degré d'exactitude variable, depuis 60% et jusqu'à 99.9%, il arrive qu'elle faille à cause de la mauvaise qualité de l'image, car il a été démontré que la précision des algorithmes est significativement meilleure lorsque les images ont une bonne résolution.

Par exemple, dans le cas des empreintes digitales, une bonne image exhibe des patrons et des détails avec netteté. Pour autant, il est préférable que le système pour cette technique respecte les spécifications de qualité du FBI de IAFIS; quant à l'image du visage, le standard ISO / IEC 19794-5:2005 est recommandé. La saisie d'information de l'iris est moins standardisée bien que le plus commun dans l'industrie soit le standard ISO / IEC 19794-6:2005.

Une étude signale que le marché global de solutions biométriques est en expansion, principalement avec la croissance de l'adoption de systèmes de reconnaissance faciale, d'empreintes digitales et d'iris qui représentent 84% des systèmes pour 2013.

"Les programmes de registre biométrique permettent l'actualisation et dépuration de fichiers obsolètes et souvent incomplets, grâce à l'incorporation de données biographiques uniques dans une base de données sure et fiable où il n'existe pas de possibilité d'erreur, de fraude ou de répétition de profils", a assuré Mr. Ulacio. L'adoption de cette technologie croît dans toutes sortes de secteurs, cependant ce cadre considère que le marché des services financiers renforcera la sécurité et la protection des données de ses clients à travers de tels systèmes appliqués notamment dans les retraits des distributeurs automatiques de billets, les transactions en ligne, les accès à distance à travers de téléphones portables et bien entendu la restriction de l'accès à la base de données de la part du personnel.

Usages

Les débuts de la biométrie se sont basés sur l'identification de criminels, mesurant la hauteur et la largeur de la tête et du corps. Au cours des années, la technique s'est perfectionnée; de nos jours, elle ne sert pas seulement à combattre la criminalité, mais aussi dans l'identification des citoyens pour les élections ou des employés au sein d'une entreprise.

En ce qui concerne la lutte contre la délinquance, il existe des systèmes très en pointe tels que la biométrie vasculaire, qui extrait un patron à partir des veines du doigt, de telle manière qu'il ne réagit seulement qu'en présence de la personne vivante; si quelqu'un décidait de couper le doigt d'une personne pour avoir accès à son information privée grâce à son empreinte digitale, il n'y réussirait pas.

Au Mexique, selon Mme. Samira Saba, porte-parole de la compagnie Smartmatic qui a vendu des systèmes de biométrie électoraux et gouvernementaux dans des pays d'Amérique Latine, les Caraïbes, aux Etats-Unis et en Asie, le marché de la biométrie continuera de croître ; "Le Mexique est un des pays les plus en pointe en Amérique Latine, où l'on cherche sans cesse de se situer à l'avant-garde, nous constatons qu'ils sont constamment au courant des nouveautés technologiques et comme preuve, nous pouvons faire mention du projet de registre biométrique des mineurs", a-t-elle déclaré.

En 2009, Smartmatic s'est occupé du registre de recensement électoral en Bolivie, réussissant à enregistrer 5 millions de citoyens en 75 jours, leur donnant par la suite la possibilité de participer aux élections par vote électronique. De plus, la compagnie travaille aux côtés de l'Organisation des Nations Unies dans un programme pour doter les habitants de Zambie d'un système d'identification.

Malgré l'efficacité de tels systèmes, certains coïncident sur le fait qu'ils peuvent également représenter un risque en octroyant un plus grand contrôle sur les données personnelles à des entreprises mais aussi au gouvernement.

Biométrie portable

Conscients que la valeur d'un ordinateur portable se fonde davantage sur son contenu que sur le matériel en lui-même, HP a créé une ligne d'équipements qui offrent aux utilisateurs une sécurité biométrique dans le but que personne n'ait accès à leurs informations.

Ricardo Castillejo, Directeur de "Product Business Personnel Notebooks" de HP Mexique, a confié qu'à travers le logiciel " Protector Tools ", il est possible d'administrer tous les systèmes de sécurité de l'ordinateur qui incluent des lecteurs biométriques tels que la reconnaissance des empreintes digitales et l'identification du visage.

Conçus pour le marché de gestion aussi bien des PME, que des grandes entreprises mais aussi le secteur publique, l'objectif de HP est d'éviter que des personnes non autorisées aient accès à des informations confidentielles, "pour cette raison, la compagnie a décidé de mettre ces systèmes à disposition sur les ordinateurs portables séries V, P, W et quelques-uns de la série S".

Le seul élément qui différencie ces modèles en apparence est qu'ils possèdent un lecteur d'empreintes digitales, avec lequel il est possible de scanner les 10 doigts de la main, en plus d'une caméra web qui enregistre le visage sous différents profils.

C'est le logiciel qui effectue le travail d'enregistrement et de reconnaissance, et, au cas où surviendrait un quelconque dysfonctionnement, donne à l'utilisateur l'option d'entrer ses données à travers le code conventionnel d'usager et de mot de passe.

Nouvelle prise de El Universal